top of page

Table rationnel
"double sens"

Un double sens peut avoir différentes interprétations ou significations.

L’image qui nous vient à l’esprit est celle d’une route à deux voies qui sont parcourues dans la direction opposée. Le parcours différent indique que le choix de l’un ou l’autre nous mènera à un endroit complètement opposé à l’autre.

Il est donc décisif de comprendre a priori de quel côté nous voudrions aller. Au niveau métaphorique, un double sens indique la volonté de celui qui exprime un concept sous-entendant un autre qui est inhérent au concept de base. Une fois que nous avons pris la voie voulue, il n’est pas dit qu’il devienne sans issue. Il est possible que pendant de nombreuses années, que ce soit par commodité ou par inertie, nous nous soyons laissé mener sans nous poser d’autres objectifs ou buts particuliers.

Cette dimension de vie, bien sûr, nous satisfait, mais nous arrivons à un point où naît en nous l’exigence dictée par notre IO-IN* d’un changement.

Pour que ce changement se produise, il faut sortir de la torpeur quotidienne que nous nous sommes construits. Au début, la pensée seule pourrait nous terroriser, créant en nous un sentiment d’immobilité et donc d’inaction que nous pouvons surmonter en atteignant un certain équilibre émotionnel et motivant inhérent à l’objectif que nous nous sommes fixés. Le but devrait être accessible et en harmonie avec la nature de notre être, et réalisable à moyen terme. Outre l’équilibre, une autre qualité importante est nécessaire : le concret.

On a tendance à se disperser dans des utopies et des rêves qui concrètement ne se réaliseront jamais même si dans d’autres cas surtout les rêves sont indispensables.

Il faut prendre conscience de ses moyens et de ses qualités qui serviront à construire la nouvelle voie sur laquelle nous voulons entreprendre notre voyage. À première vue, la nouvelle route pourrait nous sembler cahoteuse et pleine de nids de poule, donc pas facile à parcourir, à ce moment-là rappelons-nous quand nous parcourions le sens contraire et où elle nous a conduits.

Le parcours passé a été facile et confortable, mais en même temps il nous a privé de satisfactions personnelles et d’estime dont nous avons besoin en ce moment. Il y a toujours un prix plus élevé à payer pour quelque chose de plus précieux.

Les rêves irréalisables sont comme des immenses cages dorées qui nous protègent, nous bercent, nous consolent, mais restent toujours et en tout cas sans issue. De tels rêves nous trompent, nous enivrant d’un espoir mal placé, transportant notre IO-IN* dans une dimension illusoire de satisfaction, en contraste avec la vraie réalité que nous vivons.

Plus qu’un objectif, dans ce cas, notre rêve devient une fuite de la réalité que nous ne voulons pas affronter parce qu’ils manquent de l’estime de soi et de la sécurité nécessaire en nous-mêmes.

De telles visions oniriques deviennent comme un "étonnant" qui apaise nos souffrances et nos peurs intérieures en nous donnant l’illusion que cette réalité inconsciente nous a permis de trouver la juste dimension.

Il faut, d’un coup brutal, sortir de cet état et regarder en face la réalité qui n’est pas aussi dramatique que nous la présente notre psyché. Nous devrions donner un sens à notre vie de manière subjective et nous devrions montrer à ceux qui nous entourent avec nos affections que nous avons la capacité et la force de réaliser concrètement ce que nous voulons sans le faire rester une chimère.

Pour comprendre en IO-IN* ce que nous voulons, nous pouvons prendre le temps de réfléchir et de participer aux ateliers de Chromologie en dessinant ou en peignant nos expressions intérieures. La continuité de cet acte de peindre nous conduira peu à peu à une prise de conscience de ce que nous sommes réellement et de ce que nous voulons vraiment être.

Tout le chemin parcouru jusqu’à présent, avant de changer de direction, n’est pas à considérer comme inutile, chaque instant de notre existence a un sens, même si pour le moment nous n’en trouvons pas la correspondance.

A l’avenir, tout notre passé, qu’il soit positif ou négatif, se présentera à nos yeux avec une clarté qui nous éclairera sur la signification de tout ce que nous avons vécu jusqu’à ce moment-là, bien que nous ne comprenions pas pleinement la vraie raison.

Nous devrions chérir ce que la vie nous donne, peu importe quoi et dans quelle mesure.

Les couleurs bleues et vertes sont généralement des couleurs froides.

L’image la plus représentative est celle d’une vue marine avec derrière des collines verdoyantes, en pleine saison estivale.

Ici aussi, nous avons deux sens différents, celui de la mer et celui de la colline, à savoir la terre et l’eau.

Le vert, couleur que nous obtenons avec le jaune et le bleu, peut varier en devenant très froid (ayant une plus grande partie de bleu) ou au contraire très chaud (ayant une plus grande partie de chaud).

Ceci pour nous faire comprendre qu’en changeant une partie de nous-mêmes, nous pourrions nous aussi, comme le vert, devenir chaud ou froid.

La métaphore du vert représente bien notre identité variable et modifiable de notre être et de nos désirs, c’est à nous de décider le "dosage" dans un sens ou dans l’autre. Le bleu par opposition au vert est une couleur primaire qui dans ce cas pourrait représenter la personnalité de base acquise par notre éducation et notre vécu.

Une telle personnalité est nécessaire, comme le bleu, en la dosant de manière adéquate, pour transformer une partie de nous-mêmes vers le sens de la vie.

Une fois entrepris le "nouveau sens", nous devrions garder à l’esprit que ce n’est que le début de cette longue route à parcourir et non sans obstacles à surmonter, mais nous, conscients de cela, sommes prêts à la parcourir jusqu’à atteindre notre dimension universelle.

bottom of page