top of page
L'ACQUA BAS PIXEL.jpg

Table rationnel
"L'eau"

L’eau est un élément indispensable de notre vie.

L’eau est incolore, mais colorée, elle est transparente comme l’air pur et frais. Elle peut être calme mais se transforme soudainement en un flux puissant et imparable de destruction. Il s’adapte à l’environnement en remplissant chacune de ses parties d’espace, en prenant la même forme. Il est imparable, se divisant en plusieurs flux ou ruissellements devant d’éventuels obstacles d’obstruction.

Il pénètre profondément, surtout au contact de la terre. C’est l’essence de la vie pour toutes les formes végétales ou animales de la création, et nous en avons besoin pour nous laver et nous purifier.

Ces caractéristiques peuvent être des exemples de comportement envers notre prochain qui pourrait nous causer des problèmes ou, pire encore, nous trahir. Afin de nous approprier les caractéristiques de l’eau, nous devrions créer un vide autour de nous.

Ceci est nécessaire pour purifier notre IO-IN*, et tout sentiment ou pensée qui pourrait nous obscurcir dans la prise de décisions importantes à l’égard des personnes les plus proches de nous.

Une fois que nous avons atteint cette dimension de détachement conscient et inconscient, nous pourrions commencer à comparer nos actions et notre attitude aux caractéristiques de l’eau.

Face à une situation (en fonction du type de problématique en cours), nous pourrions métaphoriquement nous transformer en une qualité de l’eau, en l’abordant et en la dépassant de la même manière : être calme à certaines occasions, mais devenir fort et puissant quand c’est nécessaire.

Dans certains cas, il est important de développer la qualité de l’adaptation, en allant à l’encontre de certaines idées de notre interlocuteur en prenant "symboliquement" la même forme.

Quand on a pris la bonne décision, en sachant quoi faire, on devrait être inarrêtable et continuer sur le chemin entrepris même s’il fallait trouver de multiples variantes qui nous permettraient de surmonter les éventuels obstacles.

Avec nos paroles et nos actions, nous devrions pénétrer la conscience de notre prochain comme l’eau le fait avec la terre pour apporter à l’IO-IN* de l’autre nos messages les plus directs et les plus clarificateurs. Nous devrions rétablir l’ordre qui a été déstabilisé pour ramener, si possible, le rapport à un stade d’équilibre et de respect comme il l’était auparavant.

Dans les cas extrêmes, le rééquilibrage des relations est impossible à cause de la grande fracture qui s’est produite.

Alors dans ce cas, comme l’eau, nous essaierons de laver et purifier toutes les négativités personnelles et des autres afin qu’il ne reste pas de résidus qui contrôleraient l’équilibre émotionnel et sentimental de notre IO-IN*.

Cette éventuelle conséquence produirait en nous le manque de pureté et de lucidité mentale pour évaluer les circonstances et les personnes.

La lucidité mentale est nécessaire pour évaluer de manière impartiale et sans conditionnements sentimentaux les personnes et les situations créées par elles.

Parfois nous croyons savoir et voir, mais en réalité nous croyons ce que nous voulons et nous voyons ce que nous préférons, alors que la réalité est tout autre. Une bonne condition physique, comme la transparence de l’eau, est nécessaire pour atteindre une telle lucidité; par conséquent, une activité sportive saine et une nutrition adéquate sont les ingrédients nécessaires.

Une autre qualité importante est l’objectivité. Elle n’est pas facile à apprendre car elle est très semblable à la sagesse et au bon jugement.

Créer un vide autour de soi avant de prendre des décisions importantes pourrait être un bon moyen de devenir objectif.

L’être humain est par nature conditionnable et, plus ou moins, dans sa propre vie.

Aujourd’hui, plus que par le passé, ce conditionnement passe par les moyens de communication qui déforment notre point de vue jusqu’à le transformer en une pensée "globale" où nous avons très peu de place pour nos idées et opinions.

Cette volonté sociale, imposée, tend à brider notre IO-IN* dans un labyrinthe sans issue dans lequel nous serons rarement les gagnants.

Quand nous entendons et voyons le monde qui nous entoure, nous essayerons de l’analyser d’une perspective différente de celle qui nous est proposée, pour évaluer les possibles facettes cachées tendant à nous confondre ou, pire encore, à nous conformer.

L’objectivité personnelle, si elle est bien cultivée, nous sera utile, avec la lucidité mentale, pour détecter les tromperies ou les situations ambiguës, créées par des personnes qui nous sont hostiles à ce moment-là.

Des moments de réflexion intérieure seraient appropriés.

La couleur verte est composée d’une partie de bleu et une de jaune. La vision de cette couleur inspire un sentiment de paix, de sérénité et d’espoir. L’image proposée est d’immenses champs verts tachetés ça et là, au printemps, de jaune et de lilas. Nous sentons également l’odeur printanière et la fraîcheur de l’eau de rosée du matin. Un sentiment de renaissance vitale est proposé cycliquement; en cela nous nous sentons participants avec le respect que nous avons pour la création et pour la nature.

Le vert est à la base une couleur froide qui, cependant, progressivement, avec l’ajout de jaune, devient chaud, ce qui préfigure notre possibilité de changement et de transformation dans certaines circonstances.

La vision du vert est aussi ambivalente, dans un sens elle est une couleur qui nous conduit à la relaxation et à des sensations de calme, dans l’autre sens elle nous pousse, avec l’espoir, à nous engager dans des actions visant à atteindre nos objectifs; nous fortifie en créant une plus grande confiance en nous-mêmes.

L’eau est la reine de notre vie.

"Purifions-nous" donc avec l’eau de source de tous les déchets que notre existence, mais surtout cette société, a introduits dans notre IO-IN*, en nous brouillant la vision réelle indispensable pour évaluer au mieux les décisions et les situations les plus importantes de notre vie.

bottom of page