top of page
L'ARTISTA BAS PIXEL.jpg

Table rationnel
"L'artiste"

Ce terme évoque en nous des personnages existants et existants qui, avec leur génie, ont créé et créent des œuvres d’art de toutes sortes ayant vécu et vécu leur vie de manière anticonformiste. L’artiste en général a une identité très particulière et indéfinissable, difficile à schématiser.

Il choisit son idéal et, par sa prédisposition, il poursuit le chemin choisi. La définition d’artiste n’est pas nécessairement attribuée à une personne qui se livre à un acte créatif. Un artiste est aussi celui qui façonne sa vie et ses idées dans un certain sens, en se comportant et en s’exprimant en conséquence. Par sa nature, l’artiste tend à s’écarter des canons de vie imposés par la société, le consumérisme ou les modes. En réalité, l’artiste crée son propre canon qui devient son propre style, appliqué à chaque moment de son vécu, y compris son vécu créatif.

Il poursuit toujours un noble idéal qui restera son objectif tout au long de sa vie indépendamment des obstacles possibles qui pourraient se présenter au cours de son parcours. La personne qui choisit ce papier pourrait vivre dans un contexte social où l’artiste lui-même devient un point de réflexion ou de critique de la part des personnes dont il est entouré. Les traditions sont pour l’artiste des barrières surmontées par sa propre ouverture d’esprit ou par une certaine vision du sens de la vie, complètement opposée aux critères traditionnels. Par sa nature, il est, il ne veut pas devenir.

Son être naturel le conduit à se conformer davantage aux beautés et à la spiritualité de l’univers créé, plutôt qu’aux stéréotypes évanescents proposés par notre société frénétique et aveugle. L’identification personnelle de ce type de propension naturelle pourrait être découverte en répondant à de multiples questions que chacun de nous pose à son IO-IN*. L’artiste ne veut pas être ce que les autres veulent qu’il soit, mais au contraire, dans la plupart des cas, c’est juste l’inverse.

Choisir cette carte signifie que la personne ressent dans son IO-IN* la nécessité de poursuivre un idéal, soit personnellement, soit par le biais d’activités de différentes catégories ayant un but idéaliste. Vous pourriez probablement être poussé par une volonté intérieure de donner ou de donner au prochain sous quelque forme que ce soit, dans le but d’apporter des joies et des satisfactions émotionnelles et de vie.

L’artiste ne se contente plus d’exprimer la "nécessité" intérieure à travers sa propre expression artistique, mais recherche une plus grande implication de sa personne au niveau du rapport humain et social. Le désir devrait être de faire participer autant de personnes que possibles à cette dimension de sérénité éthérée qui pourrait être atteinte par un dialogue transparent et aimant entre notre partie rationnelle et notre IO-IN*.

L’un des moyens par lesquels on pourrait atteindre cet état est l’art.

L’art nous conduit par la main dans les méandres de notre conscience pour nous montrer la pure partie de nous-mêmes que peut-être nous ne connaissons pas encore, ou mieux nous faire comprendre le sens de notre existence.

L’image est celle d’un peintre qui, devant son chevalet situé au-dessus d’une haute falaise face à un simple espace marin et céleste doit, avec les couleurs et l’acte de peindre, transcender la vision temporelle qui lui est visible pour transmettre sur la toile blanche les sensations, les sentiments, les émotions imperceptibles à l’œil humain mais bien visibles par notre IO-IN*. Le travail de l’artiste, dans ce cas, surmonte la difficulté physique de l’acte créatif comme s’il s’agissait d’une barrière traditionnelle imposée par la société pour s’avancer avec courage dans son propre labyrinthe intime qui représente, de manière infinitésimale, la reproduction du grand "labyrinthe" social collectif si cher à Jung.

Comme dans le cas du peintre "représenté", chacun de nous est prédisposé à une telle mission et c’est précisément cette attitude qui devrait nous inciter à diriger notre existence au-delà des barrières qui nous sont imposées. Mais surmonter l’obstacle ne signifie pas se mettre dans une situation d’illégalité ni humaine ni divine. Pour l’artiste, le lien spirituel avec le plus grand créateur est d’une importance vitale. Même si certains se professent athées ou agnostiques, cachés derrière leur armure rationnelle, dans leur IO-IN* ils ne peuvent nier la vérité : ils doivent tout ce qu’ils sont au don que leur a donné le plus grand artiste de l’univers infini.

Les couleurs de l’arc-en-ciel représentent la somme des nuances chromatiques en plein équilibre entre elles, réunies en une seule vision. L’arc-en-ciel est un pacte de non-belligérance entre Dieu et l’homme, c’est l’odeur du parfum frais et doux après un orage impétueux et retentissant, une lumière nouvelle qui rayonne presque à vouloir annoncer une purification de l’intime universel.

L’arc-en-ciel est un arc qui se propose à notre IO-IN* comme un pont pour nous conduire dans notre "Eden" plus intime en nous faisant découvrir que nous vivons deux réalités : celle que nous voulons que les autres voient et notre vérité que nous avons peur de montrer, la protégeant des attaques de la pensée et de la culture.

L’artiste est une âme sensible, profonde, spirituelle, chercheuse de la sagesse et de la connaissance. Il va au-delà de ce que les yeux voient et les oreilles entendent, il atteint cette dimension onirique que l’on considère comme une utopie inconsciente.

Oui, une véritable inconscience, mais pas dans le sens attribué par la société moderne, mais dans le sens psychologique et émotionnel du terme.

L’affirmation dans les pensées et les œuvres de soi-même, en symbiose avec la volonté d’être utile au prochain, sous toutes les formes possibles, est l’aspiration la plus noble que l’artiste puisse poursuivre.

Le lien entre ce que nous serons, ce que nous ferons et ce que nous donnerons deviendra la sève de notre être artiste. Lorsque ces conditions ne se réunissent pas dans notre IO-IN*, alors ce que nous ferons ne sera que « commerciale » dans tous ses sens.

bottom of page