top of page
LA SPERANZA BAS PIXEL.jpg

Table rationnel
"L'espoir"

Qui d’entre nous ne place pas l’espoir dans un désir ou un objectif que nous voudrions réaliser le plus tôt possible et de la meilleure façon possible ? L’espérance nous unit presque tous dans une condition émotionnelle - psychologique qui oscille entre la foi et la confiance, et le choix d’une telle charte détermine la condition particulière née dans notre IO-IN* qui pourrait nous pousser à désirer un objectif dans lequel la placer. Cette exigence intérieure pourrait être pour nous aujourd’hui un motif de recherche de soi et d’un équilibre personnel qui s’est détérioré.

Les désirs pourraient être de toutes sortes, il appartiendrait à chacun de nous d’identifier ceux qui sont plus proches de nos penchants de caractère et de qualités personnelles. Il peut arriver que certains d’entre nous aspirent à satisfaire des désirs qu’ils ne pourraient jamais conquérir parce qu’ils sont trop éloignés de nos capacités inhérentes à l’IO-IN* pour pouvoir les réaliser. Il serait donc utile d’avoir une réflexion personnelle intime et sincère qui nous permette d’établir des objectifs et des désirs accessibles à notre personne, en qui pouvoir placer toute notre confiance. Cette réflexion introspective est réalisable en nous mettant en harmonie avec la nature et la création.

Étudier et aimer le monde naturel de la création pourrait nous aider à comprendre que tout, nous y compris, fait partie d’un tout conçu avec harmonie. Les distractions pourraient détourner notre attention et nos sentiments de l’appréciation de la beauté de la création qui nous entoure. Aveuglément, nous pourrions placer nos espoirs dans des choses qui ont une vie courte, même si c’est un plaisir momentané, nous faisant perdre de vue les vraies valeurs de l’existence humaine.

Comme mentionné au début, nous espérons tous quelque chose, mais l’important est de savoir en quoi. Notre espoir devrait être placé dans des désirs ou des volontés fondés sur des valeurs importantes et non pas de vaines satisfactions temporaires. L’espérance devrait évoluer en nous en conviction de réussite; sinon nous nous placerions dans la condition psychologique d’une poursuite d’une chimère qui nous trompera toute notre vie. Elle est une valeur inhérente à la foi, même si elle a sa propre vie indépendante de celle-ci.

Nous pourrions espérer que quelque chose se produira sans avoir nécessairement une foi profonde qui nous en donne une conviction certaine. La détérioration par l’homme de notre terre pousse les sentiments de chacun de nous à faire quelque chose pour que cette autodestruction s’arrête.

Nous pourrions ressentir une profonde impulsion dans notre IO-IN* qui nous invite à nous mettre en jeu pour la sauvegarde de notre système écologique naturel. Notre volonté, consciente ou inconsciente, pourrait nous placer devant le miroir de notre vie passée et présente afin de comprendre ce que pourrait être le meilleur rapport d’équilibre entre nous-mêmes et la création.

L’évolution de notre vie peut avoir perturbé l’équilibre naturel de notre IO-IN*, le forçant à des tensions émotionnelles qui sont devenues très conflictuelles. Nous pourrions fuir avec l’esprit notre pure réalité mais cela ne pourra pas être pour toujours parce qu’à la fin notre IO-IN* prendra le dessus, se présentant avec notre identité intérieure. Une fois que nous aurons pris conscience de nous-mêmes, nous serons prêts à accepter de nouveaux désirs et objectifs remplis de vraies valeurs existentielles.

Peu à peu, notre espérance se consolidera dans l’accomplissement de nos idéaux, comme dans un processus de métamorphose, et cette métamorphose produira une nouvelle personne. Nous pouvons nous sentir prêts pour un but existentiel qui a vraiment un sens et qui pourrait nous faire sentir en harmonie avec notre partie spirituelle.

Le vert est une couleur ambivalente car il peut être froid ou chaud, cette variante est déterminée par la plus grande addition de bleu ou de jaune dans le mélange de ceux-ci.

Si nous observons une pelouse verte au printemps, parsemée de couleurs florales et éclairée par un ciel bleu brillant, nous aurons la perception du vert différent d’une même vision en automne surmonté d’un ciel gris plombé. Le vert est aussi la couleur de l’espoir, de la confiance, des désirs, et représente l’équilibre naturel des choses. C’est une invitation à agir avec conviction, mais aussi avec objectivité.

C’est la couleur de la métamorphose : n’est-il pas vrai que l’été et l’hiver naissent de la montée du vert printanier et de la décadence du vert automnal ? Le vert est aussi la fraîcheur et la pureté intérieure, et l’espoir contient une partie de ces caractéristiques.

Nous, ainsi que le vert nous l’espérons, sommes confiants, désirons notre équilibre naturel, aspirons à une fraîcheur et une pureté intérieure. L’espoir est aussi contagieux.

Nous pouvons stimuler nos futurs désirs et objectifs en qui nous pouvons avoir confiance et, inversement, être motivés. Il pourrait être possible de s’intéresser à des associations ou fondations ayant pour statut la protection de l’environnement ou des idéaux de type culturel ou idéaliste. Laissons-nous guider par les contributions que notre IO-IN* nous indique.

Bien sûr, tous nos espoirs, en ce qui concerne des changements ou des choix de vie particuliers, devraient également être considérés comme l’implication possible des personnes aimées ou proches de nous. Si nos espérances sont placées dans des désirs ou des objectifs de valeur morale, certainement aussi tout ce qui tournera autour de nous, tant les personnes que les situations, ne se poseront pas comme obstacle, mais comme compléments utiles pour le chemin de notre vie.

bottom of page